LA BEER FABRIQUE

“J’adore les cacahuètes. Tu bois une bière, puis tu en as marre du goût…
alors tu manges des cacahuètes. […] ”
Pour affirmer cela, JCVD n’avait certainement pas fait l’expérience
de brasser sa propre bière à La Beer Fabrique !

Jean-Claude Van Damm

Un complice audacieux

Ce lieu hybride entre fabrique artisanale et cave à bière, Lorris en a rêvé ! Chaque matin, c’est un homme passionné qui pousse les portes de son atelier à la découverte d’une nouvelle journée d’effervescence.

Fort de son expérience brassicole aux quatre coins du monde, c’est à Lyon, que ce brasseur chambérien décide d’installer ses brassins. Et nous ne boudons pas notre plaisir !
Ses ateliers sont un moyen ludique de revisiter la traditionnelle “petite bière entre amis” que l’on affectionne tant.

À l’écoute et créatif, Lorris a su nous surprendre avec des bières aux arômes originales et audacieux. Une gamme qui évolue au gré des saisons et qui saura à coup sûr satisfaire votre palais.

Sa recette ? Un peu de houblon, de l’huile de coude (la vôtre), une touche de créativité et beaucoup d’humour.

En bref, passez-y, vous verrez !

Puis entre nous… servir sa propre bière, ça en jette non ?

Entre 4 yeux

Lorris Martiningo
Gérant de La Beer Fabrique Lyon

Quels sont tes prochains défis professionnels ?

Tout d’abord mettre en place des projets additionnels pensés pour la Beer Fabrique Lyon. J’aimerais rendre l’expérience incontournable sur Lyon et sa région… Grâce à des soirées dégustation, des journées cervalobélophilie etc.
Puis viendra le recrutement pour venir gonfler l’équipe lyonnaise et me permettre de m’engager dans de nouveaux projets fous !

Justement en parlant de projets fous… Quel est ton projet rêvé, utopique ?

Associer ma vie d’avant et ma vie d’aujourd’hui… Posséder un lieu où industrie culturelle et brassicole se croisent, se mêlent dans une énergie créatrice et conviviale.
Et enfin proposer de la bonne bière en station de ski, au fin fond de la Tarentaise.

Si tu pouvais être quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui aimerais-tu être ?

Salvatore Dali, pour embrasser ne serait-ce qu’une journée, sa folie créatrice.
Ou encore Edmund Hillary lors de la première ascension réussie de l’Everest.

Notre souhait étant de mettre en lumière différents talents lyonnais, y a-t’il un talent que tu aurais envie de nous partager ?

D’un point de vue entrepreneurial, j’aimerais mettre en avant un jeune qui a le talent, la créativité et l’énergie de son ambition.
Il s’agit de Baptiste Pignol qui, pas encore trentenaire, reprend l’entreprise familiale et s’évertue à faire bouger les frontières de son activité.

Enfin, saurais-tu nous donner une phrase qui te représente ou te parle particulièrement ?

C’est un slogan d’une marque de haute montagne que j’affectionne beaucoup « Never stop exploring ». Et une citation entendue sur France Culture, mantra idéal pour la période actuelle « c’est durant les périodes difficiles qu’il faut s’efforcer de donner le meilleur de soi ».